mistergoodman

L’entrée professionnelle commence par le BTS CG

Anciennement nommée BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO), la formation a connu une réforme en 2015 visant à mettre à jour son contenu pour mieux préparer les étudiants à leur entrée dans la vie active. L’objectif du ministère de l’Education était clair.

Deux ans après la réforme de 2015, les premiers diplômés de ce nouvel apprentissage sortiront en Juin. Comment les étudiants appréhendent-ils leur entrée dans la vie professionnelle ? Seront-ils mieux préparés ?

Des questions auxquelles il est difficile de répondre alors que le cursus n’est pas encore achevé.  Tentons plutôt de voir quels changements ont été apportés au cursus pour faciliter l’insertion professionnelle.

BTS CG : un apprentissage plus adapté à la réalité du marché du travail

La perte de son “O” final mise à part, le BTS CG a surtout gagné en contenu suite à la réforme du ministère de l’Education. Il faut rappeler que son référentiel datait de l’année 2000 et malgré une légère mise à jour en 2008, le diplôme s’avérait encore peu adapté à la réalité du marché pro.

Pendant ce temps là, les métiers de gestion et comptabilité ont bel et bien évolué. Difficile de proposer de nouveaux acteurs compétents lorsque l’obsolescence de l’enseignement est trop grande.

C’est pourquoi la refonte du diplôme a été effectuée en lien étroit avec les acteurs du milieu professionnel. PME, cabinet de comptabilité ou grande entreprise : toutes les tangentes de la profession ont été analysées pour proposer le contenu le plus adapté.

Les enseignements de comptabilité, fiscalité et relations sociales qui représentent le cœur du métier ont été renforcés. De plus, le lien avec l’outil informatique a été fortement accru. Les étudiants peuvent désormais apprendre à manipuler les progiciels de gestion intégré (PGI) nécessaires à leurs futurs métiers.

Quelques mises à jour concrètes du BTS CG

La refonte du diplôme a porté sur plusieurs axes, notamment :

  • La mise en place d’ateliers professionnels
  • Une durée de stage rallongée (10 semaines)
  • L’instauration d’un mode projet : analyse de cas concret d’entreprise
  • La création d’un passeport professionnel : une sorte de livret de compétences pour attester de l’expérience et savoir-faire acquis

De manière plus générale, la nouvelle formation dispensée vise à former des étudiants plus autonomes. Les méthodes d’enseignement adoptées inculquent plus de responsabilités aux apprenants. La mise en place de travaux de groupes les prépare mieux à la réalité de leur fonction future.

Plus d’informations sur les mises à jour du BTS CG en cliquant ici.

Quelles pistes d’avenir après un BTS CG ?

Les diplômés peuvent, à l’issue de leur formation, entrer directement dans la vie active ou décider de parfaire leurs compétences en poursuivant leur études au cours d’une licence professionnelle, d’un DCG ou d’une classe préparatoire ATS, une mise à niveau pour les grandes écoles de commerce.

L’activité du technicien supérieur comptable est une activité de gestion. Son rôle consiste à traduire de manière comptable toutes les opérations commerciales ou financières et à établir les documents correspondants au sein de la structure où il exerce son métier.

Dans le secteur public comme le privé, le titulaire du diplôme peut tout à fait trouver un poste. Dans le département comptable d’une grande entreprise, au sein d’un cabinet de comptabilité, dans une banque ou un service d’assurance, etc.

L’offre d’emploi en la matière n’est pas mince, intégrer une école de comptabilité semble donc être un choix judicieux pour l’étudiant qui présente un quelconque intérêt pour cette matière. Son avenir professionnel ne devrait pas être semé d’embûches.

Consultez toutes les informations relatives à ce cursus professionnalisant en vous rendant sur ce site.