De quelle arme de défense peut-on s’équiper ?

Vous souhaitez disposer d’un accessoire servant à votre défense, mais vous ne savez pas ce que vous êtes autorisés à porter par la loi. Si vous êtes victime d’une agression, il est normal de vouloir disposer d’un moyen de se défendre.

Il existe des armes de défense qui peuvent être tolérées, mais ne sont pas officiellement acceptées par la loi.

Les armes autorisées sont limitées

Le port des armes de défense est toléré car elles peuvent s’avérer nécessaires pour certaines personnes. Il faut bien comprendre que la loi française n’autorise le port d’aucune arme qui a le potentiel de blesser un autre individu.

Ces armes sont classées en 4 catégories, allant de la lettre A pour les plus dangereuses jusqu’à la lettre D pour les moins dangereuses. L’acquisition des armes de catégorie D sont autorisées pour toutes les personnes majeures, mais seul le port des plus petites armes est toléré, comme un spray au poivre. Les autres sont formellement interdites en dehors du transport d’une arme entre un stand de tir, ou une zone de chasse si vous possédez les documents appropriés, et votre domicile. La loi se montre beaucoup plus stricte à leur sujet.

Contrairement à ce que prétendent certains, s’il est bien autorisé par la loi française de répliquer à une agression en invoquant la légitime défense, le port d’arme n’est pas justifié pour autant. Il n’est donc pas permis d’essayer de justifier rétrospectivement la possession d’une arme sur soi par une instance d’agression. Il faut de plus que cette manière violente de répliquer soit la seule façon de se protéger soi-même ou une victime d’une agression. Dans le doute, préférez la neutralisation et/ou la fuite plutôt que de répliquer à la violence par la violence.

Les armes de défense : quelles sont-elles ?

Les armes de défense appartiennent toutes à la catégorie D. Il y en a 3 types :

  • Les répliques d’armes qui tirent des cartouches à blanc
  • Les armes blanches contondantes
  • Les bombes de défense et les paralyseurs

Afin d’être en mesure de vous défendre, vous pouvez faire l’acquisition de l’un de ces types d’armes. Sachant qu’elles ne s’utilisent pas de la même façon, vous devriez d’abord vous renseigner sur la meilleure façon de vous défendre selon que vous préfériez neutraliser l’agresseur ou le fuir.

Vous pouvez aussi vous mettre à la pratique d’un art martial, ces derniers sont nombreux et apprennent au particulier à se défendre contre les coups avant d’apprendre à en donner.

Le pistolet à blanc

Cette arme sert deux buts : celui d’être dissuasif, et celui de pouvoir neutraliser physiquement son adversaire. De plus cette arme n’est pas adaptée à une personne trop proche de vous : si vous êtes surpris, ou si votre agresseur se tient trop près de vous, pour ne pourrez pas en faire l’usage.

L’arme blanche contondante

La plus physique des trois solutions. Il s’agit d’armes comme des matraques télescopiques ou des poings américains. Ces armes impliquent de savoir vous battre ou au moins de savoir les utiliser, puisque vous allez devoir surpasser physiquement votre adversaire au moyen de votre arme de défense. Elles ne sont par conséquent pas simples à utiliser.

Les bombes de défense et paralyseurs

Sans doute la plus simple et la plus efficace des méthodes. Les bombes de défense sont des sprays à diriger vers les yeux de la victime pour le neutraliser le temps de s’en éloigner. Quant aux paralyseurs, ces derniers envoient une décharge électrique au contact qui choque l’agresseur. Ce dernier aura besoin de temps pour se remettre, et ne sera ainsi pas en mesure de vous poursuivre. Vous pouvez découvrir les shockers plus avant grâce à cet article dédié au shocker basic 800TYPE 5500K volts.

En définitive, même non catégorisée, il s’agit tout de même d’une arme de défense, et à ce titre, elle doit être utilisée de manière responsable.

A lire également