journée de ski

11 choses que chaque femme vit après une journée de ski

Vous aimez la montagne et ski ou le snowboard, mais peut-être pas les cheveux dans le casque et les brûlures du vent qui l’accompagnent. Voici nos astuces :

La neige tombe : « C’est la saison des sports d’hiver ! » Que vous vous lanciez dans les bosses, que vous fassiez des figures sur le half-pipe ou que vous appréciez simplement la poudreuse fraîche, dévaler les pentes est l’un des plus grands plaisirs de la vie. Mais tous ces plaisirs ont un prix, en raison de la rigueur de l’hiver. Vous avez probablement déjà vécu toutes ces choses après une journée en montagne – voici comment éviter qu’elles ne vous gâchent vos vacances.

Muscles douloureux

Le ski et le snowboard sont autant d’exercices que de plaisirs. Considérez qu’une journée complète sur les pistes représente en gros huit heures de squat et que ces muscles douloureux ne sont plus un mystère.

Le remède : Un long bain avec des sels. Le magnésium contenu dans les sels aidera à détendre les muscles tendus et l’eau chaude soulagera les douleurs. Si votre hébergement en est équipé, aller au spa et jetez-vous dans le jacuzzi cela vous fera le plus grand bien. Si vous êtes dans les 3 vallées nous vous recommandons ce spa aux Menuires.

Lèvres gercées

Malheureusement, il arrive parfois que votre sourire craque « littéralement », grâce à tout ce vent, ce froid et ce soleil.

Le remède : Un baume à lèvres spécifique pour le sport, avec des émollients pour sceller l’hydratation et un écran solaire pour empêcher vos lèvres de brûler. S’il fait particulièrement froid ou qu’il neige, un masque de ski ou une guêtre de cou qui peut être remontée jusqu’à vos lunettes de protection est indispensable.

Brûlures de soleil

La neige blanche et brillante est l’une des plus belles parties du ski ou du snowboard, mais tous ces minuscules cristaux de glace sont d’excellents réflecteurs, ce qui signifie que le soleil vous frappe de haut en bas. Si vous ajoutez à cela l’air plus fin en altitude, vous courez un sérieux risque de coup de soleil – et pas seulement aux endroits habituels. Toute peau exposée, y compris dans les narines, sous le menton et à l’intérieur des oreilles, est un risque de brûlure.

Le remède : N’oubliez pas la crème solaire résistante à la sueur ! Ce n’est pas parce qu’il fait froid que vous ne pouvez pas vous brûler. Mettez un bâtonnet dans la poche de votre manteau ; il sera plus facile à réappliquer toutes les deux heures qu’un liquide salissant.

Cheveux et casque

S’asseoir pour déjeuner et enlever son casque (vous en portez un, n’est-ce pas ?) peut vous transformer de Raiponce à Raspoutine. La partie supérieure de vos cheveux est plaquée sur votre tête, tandis que la partie inférieure est fouettée par le vent pour former un enchevêtrement, et tout ce bazar est statique à cause de l’air sec.

Le remède : Ce n’est pas pour rien que les tresses sont si populaires parmi les skieuses et les planchistes professionnelles !

Yeux secs et rouges

La neige, la lumière du soleil, le vent et l’air sec peuvent vous irriter les yeux.

Le remède : Les lunettes de soleil peuvent paraître chics, mais lorsqu’il s’agit de sports de neige, les lunettes de protection sont la meilleure amie des filles. Procurez-vous une paire de lunettes teintées et ventilées sur les côtés pour rester à l’aise. Un flacon de gouttes pour les yeux dans la poche de votre manteau ne vous fera pas de mal non plus.

Joues brûlées par le vent

Le temps de ski signifie que vous êtes couvert de la tête aux pieds, ou presque. À moins de porter un masque, votre nez, vos joues et votre menton se font souffler par le vent glacial. Souvent, vous ne ressentez même pas à quel point vous êtes brûlé par le vent jusqu’au moment où vous rentrez chez vous, lorsque vos joues commencent à piquer.

Le remède : Le port d’un masque, d’un foulard ou d’une guêtre remontée sur le visage peut prévenir ce phénomène, mais il peut aussi vous rendre claustrophobe. Gardez à portée de main une épaisse lotion de protection pour apaiser la peau brûlée.

Pieds douloureux

Des chaussures rigides qui maintiennent les pieds dans une position sont indispensables pour rester stable sur votre planche ou vos skis. Mais des chaussures trop serrées peuvent provoquer des ampoules, des escarres, des orteils engourdis, des spasmes de la voûte plantaire et d’autres désagréments.

Le remède : Apportez vos chaussures de neige habituelles au lodge pour que vous puissiez vous reposer les pieds sans avoir à marcher jusqu’à votre voiture. De plus, le fait de garder un sac avec des pansements et du strap peut empêcher les problèmes de s’aggraver.

Épuisement

Il y a la fatigue et il y a la fatigue d’une journée passée en montagne. La combinaison de l’utilisation de vos muscles d’une nouvelle manière, de l’altitude plus élevée, de l’air plus mince et du temps froid peut guérir même le pire des insomniaques. Mais la déshydratation est un facteur important de l’épuisement, et grâce à l’absence de fontaines sur les pentes, à l’air sec et à la transpiration, vous perdez de l’eau beaucoup plus vite que vous ne le pensez.

Le remède : restez hydraté tout au long de la journée en apportant une bouteille d’eau dans un sac à dos ou en vous assurant de faire des arrêts réguliers au lodge pour prendre un verre.

La faim

Si le ski ou la planche vous rend affamé, vous n’êtes pas seul. La femme moyenne brûle entre 300 et 500 calories par heure en dévalant les pentes.

Le remède : Emportez des collations. Dans votre manteau, dans un sac à dos, dans le chalet : cachez des friandises chargées de protéines et de glucides pour vous aider à réparer vos muscles et à garder votre énergie. Et si vous faites partie de ceux qui aiment skier jusqu’à la fermeture des remontées mécaniques et se soucier de la nourriture plus tard (on a compris !), les gels énergétiques comme ceux que les coureurs d’endurance utilisent, peuvent vous permettre de continuer jusqu’à ce que vous trouviez un vrai repas.

A lire également