mistergoodman

6 étapes pour construire votre flightcase sur mesure

Commander directement un modèle sur mesure auprès d’un fabricant de flightcase est plus facile, mais les plus bricoleurs peuvent parfaitement en construire un. Il faudra évidemment trouver les bons matériaux pour garantir la solidité du flightcase. Il faudra également bien s’appliquer parce qu’il y va de la sécurité du matériel qu’on souhaite transporter dedans. En tout cas, plusieurs étapes sont nécessaires pour fabriquer un fligh case sur mesure. Retrouvez tous les détails plus bas.

Étape 001 : les outils et matériaux

Faites le dessin de votre flight case sur mesure en étant très précis sur la forme, les dimensions et tous les moindres détails. Réunissez ensuite ce dont vous aurez besoin à savoir les différents matériaux pour l’intérieur, l’extérieur et les fermetures.

La liste peut être assez longue :

  • Bois standard ou panneaux pour flight case
  • Charnières
  • Roulettes
  • Grands coins
  • Grands coins empilables
  • Fermetures papillon avec ressort
  • Poignées « heavy duty »
  • Profilés de fermeture
  • Profilés d’emboîtement
  • Cornières d’angles
  • Renforts d’angles
  • Cuvettes à roulettes
  • Mousse solide
  • Rivets longs
  • Rivets courts
  • Clous

En plus de ces différentes pièces, il faut réunir les différents outils nécessaires au montage du fligth case sur mesure.

Étape 002 : la caisse en bois

Le flight case s’ouvrant comme une valise, il vaut mieux fabriquer une caisse fermée et la scier ensuite en deux avec une scie à chantourner. Les deux parties pourront alors bien s’emboîter. Les dimensions dépendent de celles de l’objet à transporter dedans.

Tenez aussi compte de l’épaisseur des mousses solides à mettre en place à l’intérieur et du profilé de fermeture. D’ailleurs, il faudra prévoir une mousse relativement épaisse si vous prévoyez d’amener du matériel fragile pour un voyage dans une destination lointaine.

En tout cas, six panneaux sont nécessaires pour cette caisse et l’assemblage nécessite des petits clous et de la colle à bois. Une fois la caisse terminée, on peut la scier en deux pour la caisse proprement dite et le couvercle. Une scie à chantourner est plus recommandée pour scier droit.

Étape 003 : les profilés et renforts

Pensez aux profilés de fermeture une fois que le capot et la caisse sont prêts. Vous aurez le choix entre des profilés mixtes et des profilés classiques. Une scie à métaux est nécessaire à cette étape parce qu’il faudra scier les profilés selon les mesures de départ pour les encastrer sur les bordures de la caisse et du capot de votre flight case sur mesure.

Les profilés de coin, les renforts d’angles et les renforts de coin sont également préparés à ce niveau. Vous aurez donc besoin de 16 profilés de coin :

  • 4 pour les bords inférieurs
  • 4 pour les bords verticaux de la partie inférieure
  • 4 pour les bords supérieurs
  • 4 pour les bords verticaux de la partie supérieure

Et en fonction de l’état du bois, il se peut que l’on ait besoin de le frotter avec du papier émeri avant la fixation des profilés de coin.

La fixation des profilés de coin se fait avec des rivets. Ceux-ci doivent êtres espacés de 15cm et n’hésitez pas à faire des marques au crayon avant de trouer le bois pour un résultat précis. D’autre part, les renforts de coin sont nécessaires pour la fixation des profilés de coin. Par ailleurs, pensez aux coins empilables si vous devrez fabriquer plusieurs flight case à empiler les uns sur les autres.

Étape 004 : fermetures papillons, charnières, etc.

Les grands modèles de fermetures papillons sont plus recommandés pour un flight case sur mesure qui tienne bien la route. Et les versions avec ressort sont encore plus intéressantes. La scie à chantourner sera de nouveau nécessaire pour trouer le bois afin de fixer les fermetures.

Toutefois, prenez bien la peine de faire des marques avec une bande adhésive avant de trouer. Il serait dommage de se tromper à ce niveau du travail et de faire des trous là où il ne faut pas.

C’est également le moment de fixer les charnières et les poignées. En plus de la scie à chantourner, on pourrait avoir besoin d’une lime pour arrondir les bords des trous pour les poignées.

Étape 005 : les roulettes

Certains flight case n’en disposent pas, mais les roulettes sont indispensables pour mieux transporter ce genre d’équipement. Elles sont particulièrement recommandées s’il s’agit d’un flight case sur mesure de grande taille, destiné au transport de quelque chose de lourd. Les roulettes sont en tout cas fortement recommandées au-delà de 10kg.

Il existe des roulettes fixes et des pivotantes, dont le choix dépendra de tout un chacun. Les fixes sont synonymes de stabilité, notamment durant un transport en voiture. La caisse sera moins mobile. Les roulettes pivotantes sont plus pratiques quand on déplace le flight case et il est tout à fait possible d’associer les deux.

Étape 006 : l’intérieur

L’intérieur de la caisse sera rembourré de mousse pour amortir les chocs lors du transport. La mousse solide est plus fréquemment utilisée pour ce genre de contenant. Plusieurs épaisseurs sont disponibles, donc une fois encore, le choix dépendra de l’objet à transporter en sachant qu’un flight case sur mesure est forcément destiné à un objet bien particulier.

Ce n’est pas non plus la peine de recouvrir systématiquement toutes les faces internes du flight case de mousse. Pour un écran de télévision ou d’ordinateur par exemple, il faut surtout recouvrir la partie qui protègera l’écran proprement dit et mettre une mousse moins épaisse sur la partie arrière.

Vous l’aurez compris, fabriquer un flight case sur mesure n’est pas particulièrement difficile quand on est bricoleur. Et comme tout équipement fabriqué soi-même, celui-ci nécessite une certaine organisation et beaucoup de rigueur pour que le flight case soit de bonne qualité. Et le flight case doit être parfaitement adapté si vous devez y transporter par exemple un écran plat dernier cri comme l’écran QLED C49HG90 de Samsung, un modèle panoramique incurvé de 49’’.