Expérience collaborateur

Comment améliorer l’expérience collaborateur ?

Un entrepreneur, un chef d’entreprise, un manager, un supérieur hiérarchique n’a-t-il pas pour vocation de tout contrôler ? De tout planifier ? Malheureusement, ce n’est pas son rôle. Il est et reste avant tout un métronome. Le donneur d’ordres, oui, mais un motivateur aussi. Et l’humain est la condition sine qua non de la satisfaction des salariés.

Fidélisation et engagement : Faciliter la prise d’initiative

Dans l’esprit de tout chef d’entreprise, c’est le client qui est roi. Seuls les contrats, la rentrée d’argent, et la satisfaction des clients ne peuvent que garantir la réussite de son empire. Mais c’est vite oublier un point essentiel : la satisfaction des salariés.

D’ailleurs, le terme même de salarié devrait être banni à jamais de votre langage. Ils ne sont plus les petites mains, des employés, de la simple main d’œuvre. Non, ils sont vos collaborateurs. Alors collaborons ensemble, en entreprise, pour une fidélisation et un engagement harmonieux.

L’esprit d’une entreprise qui marche, c’est de mettre en place une stratégie où l’humain est le cœur de celle-ci. Pas la peine de trop jouer sur l’affectif, sur l’émotion. Néanmoins la vie en entreprise, passe par l’écoute, les petites attentions. Et puis l’un des autres points fondamentaux, c’est de permettre, ou du moins de faciliter, les prises d’initiatives.Une parfaite expérience collaborateur passe par l’appréciation de leur avis, de leurs envies. Il pourrait très bien s’agir de mener une enquête auprès de ses collaborateurs pour prendre connaissance des petites choses à améliorer, et favoriser une expérience plus sereine. Mais comment les langues pourraient-elles se délier, si la stratégie RH consiste à tout contrôler, en ne permettant aucunement les prises d’initiatives ou les actions anticipées ?

Prenez en considération les attentes de vos collaborateurs

Favoriser le partage des idées, des attentes, permet d’améliorer l’expérience collaborateur. Mais parfois, la prise en considération de vos collaborateurs peut se traduire par la réponse à un besoin plus personnel. La satisfaction des salariés passe donc aussi par la compréhension de la vie personnelle de ces derniers.Une collaboratrice doit se libérer plus tôt tel jour pour récupérer son fils à l’école, un collaborateur doit s’absenter pour un rendez-vous médical, même non prioritaire, et un troisième, plus proche de vous, repousse le retour de ses vacances. Lequel favoriseriez-vous ?

Ah, la tentation d’offrir une prolongation de vacances à son plus proche collaborateur, voire même un ami à l’extérieur, est tentante. Au diable la jeune maman ou encore le malade imaginaire. Mais l’erreur est si vite commise que vous en oubliez votre objectivité.La culture du feedback est ainsi proposée pour assurer la planification des tâches de chacun. En permettant à vos collaborateurs une certaine prise d’initiative, d’anticiper leurs tâches, il est sûr qu’ils seront plus productifs pour se libérer du temps, quelle que soit la raison présente. Ainsi, vous ne favorisez plus l’un ou l’autre, vous les favorisez tous, car votre entreprise roule des mécaniques maintenant.

Un épanouissement salarial qui ne se traduit plus par la rémunération

Dès lors que le sujet de l’amélioration de l’expérience collaborateur est mise sur la table, certains supérieurs hiérarchiques seraient tentés d’entamer les négociations avec un simple : « une augmentation de combien ? » Presque une phrase utopiste.

Mais l’idée est là. Car l’argent ne fait pas le bonheur. Comme la surcharge de travail pour un nombre de collaborateurs trop restreint, alors que la quantité de clients se fait plus croissante.La satisfaction des salariés ne se traduit ainsi plus, ou du moins pas que, autour de la rémunération qui leur est offerte. C’est toute l’ambiance de travail qui doit correspondre à leurs attentes. Une simple salle de repos, un lieu « sanctuaire » pour échanger tous ensemble, sur des sujets plus divers que le travail, un matériel optimal, des règles simples et appliquées de tous, voire proposer l’aménagement de certains jours en télétravail, lorsque cela s’avère opportun.

Tous ces éléments favorisent, plus que l’argent, la fidélisation et engagement de vos collaborateurs. L’épanouissement salarial est ainsi une dimension avant tout humaine. L’honnêteté, la prise d’initiative, l’écoute ne sont que des petites attentions qui ravivent le bien-être de la vie en entreprise. Pour plus d’informations sur le management, rendez-vous sur Blog Corporate

A lire également