Crowdfunding

L’évolution du crowdfunding en France

Encore appelé financement participatif, le crowdfunding est une stratégie qui consiste à investir dans le capital d’une entreprise par le biais d’une plateforme internet spécialisée, pour aider les entrepreneurs à la recherche de financement à récolter des fonds auprès du grand public. L’argent ainsi collecté permet de financer la réalisation de projets commerciaux, sociaux, créatifs, etc. En France, ce concept est en plein essor, en témoigne l’augmentation de l’ensemble des fonds collectés dernièrement. Retour sur l’évolution de cette pratique dans l’Hexagone ces dernières années !

Corwdfunding en France : des chiffres toujours en hausse !

Grâce au crowdfunding notamment, les start-ups françaises affichent une très bonne dynamique en matière de levée de fonds depuis quelques temps. Les chiffres qui ont été enregistrés ces dernières années en sont l’une des plus belles preuves. Les collectes effectuées via Tudigo et d’autres prestataires spécialisés ont effectivement augmenté au cours des dernières années pour atteindre plus de 270 millions d’euros en 2018, une somme record.

Il faut préciser que ce montant a été atteint après 33 000 opérations de financement participatif qui ont été menées en France pendant la même année. Grâce au crowdfunding, plus de 18 nouvelles entreprises ont réussi à collecter plus de 20 millions d’euros en 2018, contre 9 en 2017, et plus de 4 start-ups ont pu mobiliser plus de 50 millions d’euros. A titre comparatif, seulement 3 start-ups avaient réussi à excéder ce montant pour leur levée de fonds il y a 3 ans.

En 2019, ce concept a continué de faire des heureux parmi les créateurs de start-up françaises, permettant une mobilisation de fonds assez conséquente pour financer bon nombre de projets d’avenir. Si le succès du crowdfunding dans l’Hexagone ne fait désormais plus aucun doute, on est par contre en droit de s’interroger sur les raisons qui en font une solution très efficace pour quiconque souhaite mobiliser des fonds pour un projet !

Comment peut s’expliquer ce succès franc et grandissant ?

Si le financement participatif constitue une solution aussi efficace pour mobiliser des fonds, c’est notamment parce qu’il est facile de convaincre les investisseurs, en mettant en avant les avantages dont ils pourraient bénéficier. À travers le crowdfunding, il est possible de tirer profit d’un dispositif fiscal déjà existant, entre autres (plus d’infos sur Blog Corporate).

En acceptant de lever des fonds, les investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction des impôts pour l’investissement dans les PME, un atout majeur qui leur donne l’assurance de rentabiliser leur argent ! La levée de fonds via une plateforme internet spécialisée s’avère d’autant plus profitable pour les investisseurs qu’ils peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 18% du montant total du capital investi, sans compter les intérêts envisageables !

Financement participatif : quels secteurs intéressent le plus les investisseurs ?

Bien que le crowdfunding soit bénéfique quel que soit le secteur concerné par le projet à financer, force est de reconnaitre que certains domaines d’activités suscitent plus l’intérêt des bailleurs de fonds que d’autres. Les services internet, qui regroupent l’E-commerce, le géomarketing, le marketing à la performance et les applications mobiles notamment, arrivent en tête de file des secteurs qui comptent le plus d’investisseurs. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise vu la place qu’occupe le numérique dans le monde à l’heure actuelle.

Fort des récentes innovations dans le domaine, le secteur des Life Sciences (biotechnologies, diagnostics et dispositifs médicaux) fait également partie des domaines où les promoteurs de projets profitent le mieux du crowdfunding. L’industrie du gaming et les NTIC sont autant d’autres secteurs d’activités où le financement de type participatif permet de mobiliser efficacement des fonds en France.

A lire également