mistergoodman

Alimentation : peut-on se passer de viande ? Quels bénéfices sur la santé ?

Les produits alimentaires d’origine animale occupent une grande partie de nos assiettes ! La viande est souvent au centre de nos préparations, mais sa consommation est devenue un enjeu majeur de société.

Pour plusieurs raisons : car la surconsommation entraîne une production importante, avec des conséquences sur l’environnement (eau, transport).

Mais c’est aussi sur notre santé que la consommation répétée de viande peut agir, en mal. Réduire les apports de viande, c’est possible. Et stopper totalement votre consommation ?

Devenir végétarien ou végétalien, plus qu’en effet de mode

Pour des raisons d’éthique personnelle, par envie de mieux contrôler ce qui passe dans leur corps, ou encore par volonté de préserver la planète et les espèces animales, de nombreux consommateurs choisissent aujourd’hui le régime végétarien (pas de consommation ni de viande ni de poisson ou fruits de mer).

Il faut dire que les épisodes de la vache folle et autres poulets aux dioxines ont entamé la confiance des français envers la viande… Être végétarien n’est pas le seul régime possible.

Certains décident d’être végétaliens, c’est-à-dire de ne consommer que des produits issus du monde végétal. Cela signifie qu’en plus de la viande, des poissons et fruits de mer, les végétaliens ne consomment pas non plus de produits laitiers, d’œufs ou encore de miel (c’est-à-dire les sous-produits animaux, tolérés dans le régime végétarien).

Au sommet de la pyramide de ces modes d’alimentation, citons les « vegan » qui refusent toute exploitation animale, au point d’en faire un vrai mode de vie, en évitant par exemple les vêtements à base de laine ou encore les produits testés sur animaux.

Une tendance qui touche certaines grandes marques, notamment dans le monde du luxe, qui proposent des vêtements et des accessoires à base de fibres végétales.

Arrêter la viande, c’est bon pour la santé

Si ces régimes connaissent un tel succès, quelles sont les conséquences sur la santé ? Les viandes apportent des protéines, utiles pour lutter contre les infections, et nous aider à développer nos muscles.

La viande est aussi efficace pour améliorer le transport de l’oxygène dans le sang, grâce aux apports en fer. Mais les protéines ou le fer ne se trouvent pas que dans la viande, bien au contraire. A l’exception notoire de la vitamine B12 (qui favorise la formation des globules rouges), que l’on retrouve exclusivement dans les produits d’origine animale, il est possible de compenser les carences via la consommation d’autres produits.

Avec des protéines végétales, il est possible d’obtenir les apports nécessaires pour être en pleine forme (voir cet article pour en savoir plus) !

Entre régime avec ou sans viande, c’est donc le match nul sur le plan des apports. On peut être végétarien sans « flinguer » son apport en protéines. Mais alors, autant continuer à manger de la viande si vous aimez les bons biftecks ou les travers de porc. Oui, mais pensez à réduire sérieusement vos rations… car côté sante, le bilan n’est pas aussi équilibré.

Viandards ou végétariens, certains consommateurs ont décidé de ne consommer plus que des produits locaux, de saison et vendus en circuit-court (marché, magasin de producteurs…). Il s’agit des locavores.

La viande rouge et le cancer, des liens confirmés

La viande rouge (provenant des muscles de tout mammifère) est désormais classée comme « cancérogène probable pour l’homme », et la viande transformée (dont la charcuterie et les plats cuisinés) est, elle, « cancérogène avéré ». Ces conclusions, c’est le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui les rend publiques[i].

Selon les données de l’institut de recherche indépendant Global Burden of Diseases Project[ii], pas moins de 34 000 décès dans le monde sont liés, chaque année, à la consommation excessive de viande transformée.

Les régimes avec la viande rouge présente de façon excessive seraient eux à l’origine de 50 000 décès. Ainsi, les personnes dont le régime alimentaire se compose de fruits et légumes diminueraient les risques de développer tant des troubles cardiovasculaires que certains types de cancer ou encore de l’hypertension !

Si vous aimez la viande rouge, voilà plusieurs raisons de « lever la fourchette » et de réduire votre consommation. En plus, si la production recule, c’est aussi l’environnement qui vous dira merci.

[i] http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/10/27/faut-il-arreter-de-manger-de-la-viande_4798030_3244.html

[ii] http://www.healthdata.org/gbd