Les étapes importantes à suivre pour créer son entreprise

Pour voler de ses propres ailes et devenir son propre chef, une personne va créer son entreprise. Cependant, un tel projet ne s’improvise pas à la dernière minute, car une fois la décision prise, il faut s’en tenir aux étapes à suivre pour sa réussite. Voici un aperçu des démarches nécessaires à l’élaboration d’une société.

Les démarches administratives à effectuer avant de créer son entreprise

Bien avant même de lancer sa propre boîte, il faut commencer par définir les activités que l’entrepreneur souhaite exercer et la façon dont il entend les exercer. La première étape à faire est tout d’abord d’élaborer un business plan ou en parler à son entourage ou encore se renseigner sur les futurs concurrents. Durant cette période, le concerné aura le temps de trouver le moyen de financer sa future activité et de déterminer qui seront ses partenaires et ses associés. Ce qui va ensuite permettre de travailler le prévisionnel qui consiste à chiffrer le projet d’entreprise dans l’objectif d’obtenir une visibilité financière et économique. À ce stade, il pourra aussi commencer à rechercher ses futurs fournisseurs et ses futurs prestataires. Une fois le financement du projet déterminé, l’individu doit maintenant choisir le local où il exercera son métier.

Par ailleurs, il convient également de réfléchir à l’immatriculation au registre du commerce qui fait partie des formalités administratives à ne pas négliger. En effet, pour exister juridiquement il est indispensable de s’enregistrer au RCS, car c’est à partir de ça que l’investisseur pourra facturer ses clients. Pour ce faire, il faudra procéder à la rédaction et à la signature ainsi qu’au dépôt du capital social auprès de la banque.

Après avoir déposé les dossiers au greffe du Tribunal de commerce, le demandeur pourra ensuite obtenir son Kbis ou la carte d’identité de l’entreprise. D’autres formalités auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie seront aussi effectuées en fonction de la nature de l’activité. Par exemple, s’il s’agit d’un bar ou d’un restaurant, il convient de respecter une certaine réglementation.

Réaliser une étude de la zone de chalandise

Avant de trouver le lieu d’implantation de la société, il faut penser à déterminer la zone de chalandise afin d’avoir une connaissance fine du marché local. Pour réaliser cette étude, il importe de déterminer l’objectif même de l’étude. Cela concerne notamment deux objectifs à savoir, le choix de l’implantation du futur point de vente et l’amélioration de la connaissance de la zone de chalandise. Par exemple, une entreprise déjà implantée peut analyser le comportement de la clientèle afin de mieux affiner la connaissance de son marché et d’exploiter les résultats de l’étude.

En ce qui concerne les principes de base de la zone de chalandise, il faut noter qu’il existe 3 sous-zones à savoir, la zone primaire, c’est-à-dire la plus proche, la zone secondaire, donc plus large que la zone primaire et puis la zone tertiaire qui ne concerne que les commerces de niche et les grosses structures. Ainsi, pour réaliser l’étude de la zone de chalandise il faut commencer par la phase analogique qui consiste à choisir une société analogue à celle que l’intéressé souhaite créer. Ensuite, il faut étudier la concurrence en listant toutes les entreprises concurrentes dans les 3 sous-zones de la zone prévisionnelle. Cette étape aide à connaître le niveau de saturation de la zone que parfois, le recours aux conseils d’un expert dans le domaine est de mise.

Découvrez par ailleurs comment mieux gérer vos notes de frais !

A lire également