Les méthodes de planification professionnelles

La planification conditionne le déroulement et à terme la réussite ou l’échec d’un projet. Il existe différentes catégories de planification destinées à faciliter la gestion des actions à mettre en œuvre. Elles se choisissent en fonction de la nature du projet.

On vous présente ici les méthodes de planification les plus utiles pour mieux vous organiser :

La planification traditionnelle

La planification dite « traditionnelle » est une méthode simple et efficace. Elle consiste à établir la liste des tâches composant le projet et à déterminer la durée d’exécution de chacune d’elles.

Les étapes identifiées seront ensuite partagées entre les différents intervenants par l’intermédiaire du chef de projet. Ce dernier aura le rôle d’assister et de contrôler le travail de tout un chacun pour s’assurer de la concrétisation des objectifs. Il centralisera toute la gestion des tâches, ce qui aura pour effet de réduire la communication au sein de l’équipe au strict minimum.

Il faut préciser que ce type de planification est réservé aux petites structures dont les membres sont indépendants les uns des autres. C’est aussi la méthode privilégiée naturellement pour tous nos projets de la vie courante qu’ils soient de petites ou grandes ampleurs. C’est notamment le cas lors de l’organisation d’un mariage ou la création et le suivi d’un rétroplanning est indispensable comme détaillé dans cet article.

La planification agile

La méthode agile est particulièrement adaptée pour les projets nécessitant un développement rapide et beaucoup de flexibilité. Les différentes tâches inhérentes au projet seront découpées en ce qu’on appelle des « sprints ».  Les sprints sont réalisés de manière itérative avec des cycles courts.

La planification agile implique une grande motivation ainsi qu’une communication facile et rapide au sein des membres du groupe. L’itération suivante ne se fera qu’après la validation des livrables au terme de chaque sprint.

La planification en cascade

On parle de planification en cascade lorsque les étapes de réalisation d’un projet sont interdépendantes. Avant de commencer une nouvelle tâche, il faut d’abord que celles identifiées comme prérequis soient achevées. Un ordre de réalisation doit donc être établi et respecté à la lettre.

La planification PERT

PERT signifie « Program Evaluation and Review Technique », ou TEEP en français qui signifie « Technique d’Évaluation et Examen des Programmes ».

Les projets les plus adaptés pour cette méthode concernent ceux qui impliquent un processus de fabrication du fait qu’elle offre la possibilité d’analyser et de représenter de manière logique le réseau des tâches à réaliser au cours du projet.

La planification Crystal Clear

Il s’agit d’un planning applicable à n’importe quel type de projet, et ce, contrairement aux autres méthodes qui se concentrent sur les tâches. Ici, il s’agit plutôt de mettre les compétences des membres de l’équipe au centre de la démarche du projet.

Cette approche apporte une certaine souplesse au plan et permet aux talents créatifs de s’exprimer pleinement tout en laissant à chacun le temps de réaliser une vielle stratégique afin d’anticiper toute évolution.

Le développement de l’application jointe

Cette méthode impliquera le client dans le processus de développement du projet. Des réunions de collaboration entre le client et l’équipe de développement vont permettre d’orienter au fur et mesure les travaux en fonction des demandes du client sans que les avis des experts ne seront pas pour autant écartés.

Au final, on ne peut pas affirmer qu’une méthode de planification est plus efficace qu’une autre. Tout dépendra du type de projet et de la capacité de l’équipe à respecter la méthode choisie.

De plus, on ne saurait réduire les méthodes de planification à ces quelques exemples. D’autres méthodes plus poussées peuvent encore être envisagées.

A lire également