Quelles rentabilités peut-on attendre du crowdfunding et dans quels secteurs investir ?

La question des rentabilités à attendre du crowdfunding et celle des secteurs à privilégier reviennent souvent parmi les investisseurs.

En effet, pendant ces dernières années, l’investissement participatif connaît une grande expansion. Pour cette raison, il intéresse de plus en plus de personnes qui en viennent à s’interroger sur plusieurs aspects de la chose.

Les rentabilités à attendre du crowdfunding et les secteurs qui conviennent le plus à ce type d’investissement sont certainement les aspects qui préoccupent le plus de monde.

Quelles rentabilités attendre en investissant dans le crowdfunding

Afin de mieux cerner les rentabilités à attendre du crowdfunding, il est d’abord essentiel de comprendre ce type d’investissement.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le principe du crowdfunding ou investissement participatif est très simple. Lorsque des porteurs de projets ont besoin de financement, ils vont vers le public au lieu de s’adresser à des banques.

Ainsi, grâce à la contribution d’un grand nombre de personnes, ils obtiennent le financement dont ils ont besoin.

Il s’agit d’une pratique qui remonte à très loin. Cela dit, grâce à l’avènement d’internet, le crowdfunding a été rendu plus simple et plus accessible à tous. Il existe donc aujourd’hui de nombreuses plateformes web spécialement conçues pour le crowdfunding.

Le rôle de ces plateformes consiste alors à faire connaître aux investisseurs des projets nécessitant des levées de fonds.

Quels sont les différents types de crowdfunding ?

Il existe trois types de crowdfunding à savoir :

  • Le don ;
  • Le prêt ;
  • La prise de participation.

Le don

Il existe deux types de dons en crowdfunding : le don sans contrepartie et le don avec contrepartie.

Il est question de don sans contrepartie lorsque l’investisseur finance un projet ou un produit sans aucune modalité de rémunération. Autrement dit, ce dernier n’attend rien en retour. Ici, les rentabilités à attendre de ce type de crowdfunding sont inexistantes.

En ce qui concerne le don avec contrepartie, il n’existe toujours pas de modalités de rémunération. Toutefois, une contrepartie non financière est accordée à l’investisseur. Cette contrepartie peut par exemple être un cadeau en remerciement pour le don.

Le prêt

Encore appelé Crowdlending, le prêt en financement participatif a un principe très proche de celui des banques.

Ici, après avoir financé un produit ou un projet, les investisseurs s’attendent à être remboursés avec ou sans intérêts. Tout dépendra des modalités que le porteur de projet aura établies.

La prise de participation ou l’investissement participatif

Pour ce modèle de financement, les investisseurs obtiennent des parts du projet en échange de leurs contributions financières.

Vous pouvez consulter cette page pour en savoir plus sur le financement participatif.

Les rentabilités à attendre du crowdfunding

Pour commencer, il est à rappeler qu’en fonction du fait que le don ne requiert aucune modalité de rémunération, sa rentabilité est donc nulle.

C’est également le cas du prêt sans intérêt, compte tenu du fait que l’investisseur ne gagne rien de plus que le montant de son investissement.

Quant au prêt avec intérêt par contre, l’investisseur est en mesure de bénéficier d’intérêts.

Du côté de l’investissement participatif, les rentabilités à attendre de ce type de crowdfunding peuvent être des dividendes annuels ou des plus-values après cession.

Pour évaluer la performance financière de chaque type de crowdfunding, il faut prendre en compte deux éléments. Il s’agit du risque encouru et du rendement espéré.

C’est alors en fonction du ratio risque/rendement du type de crowdfunding que les rentabilités à attendre de ce dernier pourront être identifiés.

D’après la banque de France, le risque lorsqu’il s’agit de Crowdlending s’évalue à 1,30% contre un rendement de 6% selon Bolden. La performance financière du crowdlending s’élève donc à 4,6.

Pour ce qui est de l’investissement participatif, l’IOSCO estime son risque à 50% contre un rendement de 22% selon le Financial Times. Sa performance financière est donc de 0,4.

Toutefois, les rentabilités possibles du crowdfunding ne sont pas que financières. Un investisseur peut par exemple se voir octroyer des privilèges ou des services gratuits dans une entreprise qu’il a financés.

Quels secteurs d’activités privilégier pour le crowdfunding ?

Afin d’attendre de bonnes rentabilités du crowdfunding, il est important de repérer les secteurs d’activité les plus florissants avec ce type d’investissement.

Le secteur de l’immobilier

Les plateformes de crowdfunding immobilier ont affiché des résultats de plus en plus remarquables durant ces dernières années. Le taux moyen de leur rentabilité au cours du premier semestre de 2021 est de 9,2%.

Au même titre que celui du crowdfunding en général, le principe du crowdfunding immobilier est assez simple. Lorsqu’un opérateur immobilier ayant besoin de financement se tourne vers une plateforme de crowdfunding, cette dernière le met en contact avec le public.

L’opérateur rassemble ainsi les fonds propres dont il a besoin pour qu’une banque lui accorde le financement nécessaire pour son projet immobilier.

Après l’obtention de son emprunt, l’opérateur peut selon la plateforme, rembourser le financement venant des investisseurs de deux façons.

Il peut rembourser le capital et les intérêts en une fois après une certaine période. Au premier semestre de 2021, la durée moyenne de cette période était de 20,5 mois.

Il peut aussi effectuer le remboursement des intérêts mensuellement. Pour en savoir plus sur le crowdfunding immobilier, cliquez ici.

Le secteur de l’alimentation

Dans le secteur de l’alimentation, les biens de grande consommation par exemple sont une catégorie assez large et très compétitive. Il se note alors de grands efforts pour l’innovation dans ce sous-secteur.

En résultat à ces efforts, de nombreux projets innovants naissent fréquemment. Pour obtenir le financement dont ils ont besoin pour démarrer ces projets, beaucoup de porteurs ont recours au crowdfunding.

Il est donc assez facile de retrouver sur les plateformes de crowdfunding des projets très prometteurs du sous-secteur des biens de grande consommation.

Cela dit, le secteur alimentaire permet d’investir au-delà du sous-secteur des biens de grande consommation.

Les consommateurs souhaitent davantage manger plus sainement. Ainsi, le sous-secteur de l’élevage ou la production est en train de connaître un grand succès. Il se présente donc comme un sous-secteur hautement profitable pour les investissements à travers le crowdfunding.

Au final, pour espérer attendre du crowdfunding de grandes rentabilités, il est essentiel d’identifier un secteur qui tire profit de la croissance de ce type d’investissement.

A lire également