Voyage : un chantier bénévole archéologique, pourquoi pas ?

Parfois on a envie de voyager un peu pour nous détendre, et on pense à des vacances. Mais récemment, j’ai découvert une toute nouvelle expérience, en participant à un chantier bénévole archéologique.

Qu’est-ce qu’un chantier bénévole archéologique ?

Un chantier bénévole archéologique est ouvert à tous, sans forcément avoir suivi une quelconque formation en archéologie. Il s’agit d’une véritable expérience de découverte et d’ouverture sur d’autres cultures. Ainsi, le chantier bénévole en archéologie peut avoir lieu en France, ou dans un pays étranger. Il peut être organisé par des associations ou par le ministère de la Culture.

Comme il s’agit de bénévolat, le participant ne reçoit ni salaire ni rémunération. Au contraire, on nous demande une participation symbolique : environ 100 euros par semaine pour un chantier en France. Pour un chantier à l’étranger, la participation varie selon le lieu, la nature et la durée du chantier. En tout cas, elle doit couvrir au moins la pension complète et l’assurance. Sur certains chantiers bénévoles cependant, on est nourri et hébergé gracieusement, en contrepartie des travaux réalisés sur le terrain.

Qui peut y participer ?

Pour devenir bénévole en archéologie, il faut généralement être majeur, notamment s’il s’agit d’un voyage à l’étranger. Mais plus important encore : il faut être très motivé et avoir une bonne condition physique. En outre, le candidat doit effectuer un contrôle récent de la vaccination antitétanique. Eh oui, on peut être refusé à un chantier.

Pour passer autant de temps sur un chantier bénévole archéologique, il faut quand même s’intéresser ne serait-ce qu’un peu à l’archéologie et aux fouilles. En cliquant ici, vous trouverez la liste des chantiers archéologiques sur le territoire national, proposés par la sous-direction de l’archéologie de l’ethnologie de l’inventaire et du système d’information, en collaboration avec les Directions régionales des affaires culturelles. Il y en a chaque année.

Pour participer à des chantiers de fouilles archéologiques à l’étranger, il faut prendre contact avec le ministère des Affaires étrangères. Mais plus généralement, ces chantiers archéologiques français à l’étranger s’adressent à des étudiants ou des chercheurs en archéologie. En outre, cette association propose par exemple un stage et du volontariat pour participer à des fouilles archéologiques au Pérou et en Roumanie.

Chantier bénévole archéologique

Les activités dans les chantiers bénévoles en archéologie

Comme il s’agit de recherches scientifiques, les activités sont très variées. Personnellement, j’ai déjà participé à un chantier bénévole archéologique, et on nous propose de dégager des structures, de faire des dessins, de nous occuper de la topographie, de prendre des photos, etc. Ce site vous donne une idée plus enrichie sur les chantiers de fouilles archéologiques.

À quelle période se déroulent les chantiers bénévoles archéologiques ?

De manière générale, les chantiers de fouilles archéologiques se déroulent en juillet ou en août. Mais il est possible que certains soient ouverts toute l’année ou durant les vacances scolaires.

En moyenne, combien de temps dure un chantier bénévole ?

Cela dépend des chantiers et du groupe de bénévoles. L’aventure dure environ deux à trois semaines, mais le temps de travail n’est pas le même pour les participants :

  • 20 à 30 heures hebdomadaires pour les jeunes ados (à partir de 14 ans)
  • 30 à 35 heures par semaine pour les groupes d’adultes.

Toutefois, il n’est pas rare de trouver des chantiers permanents, et donc plus durables. Selon le projet, ce type de chantier peut durer jusqu’à plus de trois mois.

Le chantier bénévole archéologique est une véritable aventure humaine à vivre au moins une fois dans sa vie. Pour ma part, je renouvellerai sans aucun doute cette expérience de bénévolat !

A lire également